mardi 8 mai 2007

Sur mon yacht en Sicile

Que de symboles ! Commencer son quinquennat par un abus de biens sociaux, c'est vraiment un message fort adressé à la Nation.

Quand on demande au pays de la sueur, du sang et des larmes, cela promet !

Après la fête pipôle au Fouquet's de dimanche soir, Nicolas Sarkozy se fait habiter par sa fonction sur le yacht "La Paloma", immatriculé en Grande-Bretagne et appartenant à l'homme d'affaires Vincent Bolloré, ex-beau-frère de Gérard Longuet, multimis en examen et proche conseiller de Nicolas Sarlozy.

Falcon 900 type ABS

Pour cela, Nicolas Sarkozy et sa famille ont emprunté un Falcon 900 EX de la flotte du Groupe Bolloré SA et non un avion personnel de Vincent Bolloré. (On se rappelle qu'en son temps Charles Pasqua a été mis en examen pour avoir emprunter des avions du groupe Elf.)

La lecture du rapport financier (2006) de Bolloré SA précise (page 124) les conditions d’utilisation du luxueux jet « propriété de la société ». Des conditions certes assez souples puisqu’il est précisé que : « le coût des déplacements privés des administrateurs et mandataires sociaux du Groupe est refacturé au prix coûtant ». Vincent Bolloré, Antoine Bernheim, le Comte Édouard de Ribes et quelques autres barons financiers, ont donc le privilège rare de voyager « à prix coûtant », la différence étant supportée par les actionnaires de Bolloré SA.

En 2004, l’un des petits actionnaires de Bolloré, Eric C . a porté devant le doyen des juges d’instruction du TGI de Quimper la question de savoir si le fait de voyager à bord d’un appareil de 35 millions d’euros, au prix coûtant de « 2103 euros de l’heure de vol » pour des déplacements d’ordres « privés » un usage contraire à l’intérêt social de la société, c'est-à-dire un abus de biens sociaux.

Habité par sa fonction

Nicolas Sarkozy avait annoncé entre les deux tours de l'élection présidentielle que, s'il était élu, il prendrait quelques jours de repos pour "habiter la fonction, prendre la mesure de la gravité des charges" pesant sur ses épaules et "prendre la distance nécessaire" avec les tourments de la campagne. La presse parla même d'une humble cellule dans un monastère !

Construit en 1985 par un chantier naval japonais, la Paloma a été acheté par le milliardaire breton en 2003 à une famille d'armateurs grecs pour la somme de 3,5 millions de dollars. Le navire comprend sept cabines et peut accueillir 12 invités en plus des 17 hommes d'équipage. Son pont supérieur possède un jacuzzi; ses cabines de multiples écrans plasma géant.

Références

- Air Bolloré, entre gens de bonne compagnie, bakchich.info, 11 mai 2007

Aucun commentaire: